Axelle et Thomas, the Australian dream

Alors que L’Australie en fait rêver plus d’un, Axelle et Thomas ont quant à eux décider que ce rêve deviendrait une réalité. Voilà déjà plusieurs mois qu’ils sont parti à la conquête du pays des kangourous et sans surprise qu’ils sont tombés amoureux de sa culture et de ses paysages. Ils partagent avec nous une petite partie de leur « Australian dream ».

Hello vous deux, présentez vous à la communauté Vitamin Sea !

Salut la Vitamin Sea family ! Nous sommes Axelle et Thomas, deux petits français partis il y a 7 mois (déjà !) à la poursuite de leur « Australian  dream ».

Qui a eu l’idée de ce petit roadtrip en Australie ?

Ce voyage, on en avait envie chacun de notre côté avant même de se rencontrer donc par chance il n’y a eu aucun compromis à faire. Notre rencontre nous a juste donné le coup de pied aux fesses qu’il nous manquait pour avoir le courage de quitter nos boulots et notre petite vie confortable et de partir à l’aventure !

Et d’ailleurs pourquoi l’Australie et pas un autre pays ?

Pour commencer ce pays a déjà un gros avantage car il nous permet d’y voyager avec un « working holiday visa » d’un an, on peut donc aussi trouver du travail en toute légalité sur le territoire australien et quand on part aussi longtemps c’est parfois pratique de renflouer un peu les caisses. Ensuite il fait beau ! Et on avait envie tous les deux d’avoir la possibilité de vivre sous le soleil pendant 1 année entière. Et ensuite ce pays est largement tourné vers l’océan entre ses spots de surf mondialement renommés, ses barrières de corail et ses milliers de plages.

Comment s’est dérouler la préparation du road trip et l’achat du véhicule ?

On avait très peu préparé le voyage avant de partir, aucun itinéraire de prévu, on avait envie de se laisser porter en arrivant. On s’est vite rendu compte que se laisser porter ne voulait pas forcément dire ne rien prévoir du tout ! L’Australie n’est pas aussi « backpacker friendly » qu’il n’y paraît. Bien souvent interdit de poser la voiture hors des zones autorisées ou camping pour dormir, ce qui nous a fait perdre beaucoup de temps et d’énergie les premiers temps. Donc le mieux est quand même de prévoir un minimum les itinéraires.

Pour la voiture on a eu une chance incroyable ! C’est un ami « Alex de @esprit_rootz » qui nous a offert la possibilité de participer à son projet de Chewba Car ! Un 4×4 qui fait le tour de l’Australie avec différent propriétaire dont il est à l’initiative. Chaque personne prend soins de cette merveilleuse voiture le temps de son voyage et s’engage à l’offrir à son tour au moment de son départ. Une sacrée économie pour nous à l’arrivée.

Sinon ça va les kangourous sont sympas ?

Les kangourous sont adorables et extrêmement mignons. Notre plus beau souvenir avec eux à été à Emerald Beach dans le New South Wales. Nous sommes arrivés de nuit et avons décidé de dormir sur le parking d’une plage (illégalement donc) sans voir les alentours. Réveil avec le sunrise le lendemain matin, on décide de faire une petite balade pour admirer le levé de soleil, et là, des dizaines de kangourous étaient tranquillement entrain de vivre leur vie, incroyable ! On y est finalement resté 1 semaine et chaque matin le petit rituel était de se promener en compagnie des kangourous.

Des bonnes sessions surf à nous raconter ?

Pour Thomas, la meilleure session à été sur le célèbre spot de Bells Beach dans des vagues de 2,50m (qui paraissait beaucoup plus petites vu de la plage), mais une fois arrivé au pic, plus.le choix il faut ramer ! C’était exaltant.

Dans des conditions moins impressionnantes, il y a les fois où les dauphins et lamentins sont de la partie et c’est toujours hyper impressionnant de les voir jouer autour de nous.

D’ailleurs l’océan a-t-il une place importante dans vos vies ?

Encore plus depuis que l’on est ici ! C’est un de nos lieux d’activité principale. Snorkeling, surf, spearfishing … impossible de s’en lasser.

Pour le moment quel est votre état coup de coeur ?

Très difficile à dire pour nous car on a eu des coups de coeur dans à peu près chaque état.

Dans le New South Wales on a adoré Emerald Beach et ses plages remplies de kangourous. On a été émerveillé par Rainforest des Blue Mountains.

Dans le Victoria on a eu un coup de coeur pour les plages aux eaux limpides du parc national Wilsons Promontory (cape le plus au sud de l’australie), ainsi que pour la beauté du Cape Bridgewater avec ses petites vagues parfaites !

Dans le South Australia amour total pour la beauté de Cactus Beach, un endroit qui semble totalement hors du temps.

Et enfin dans le Western Australia, état ou l’on est actuellement et ou l’on va rester le plus longtemps, la barrière de corail ainsi que la vie marine qu’elle protège est à couper le souffle, impossible de se passer de cet endroit !

Les bons et les mauvais côtés quand vous êtes on the road ?

La vie de road trip n’est pas aussi simple que l’on aimerait nous faire croire, surtout en Australie. Comme on le disait tout à l’heure, on ne peut pas légalement dormir ou on veut (on s’est fait plusieurs fois réveiller par des rangers), et on est très dépendant de la météo. Quand il y a du vent, qu’il pleut, qu’il fait froid… tout devient plus compliquer, pour se faire à manger, se laver… mais ça fait aussi parti de l’aventure, et la liberté que cela permet est incomparable.

Axelle tes spots de yoga font rêver, il y en a un qui t’as marqué plus que les autres ?

Pratiquer sur une plage déserte face à l’immensité de l’océan donne une force incroyable, tellement apaisant et magique à la fois ! Donc je dirais, toutes mes sessions sur la plage !

Racontez nous cette rencontre avec les requins baleines !

L’Australie et le nord de sa côte ouest est une zone de passage dans la migration des requins baleines (qui est le plus gros poisson de l’océan). C’est aussi un des seuls pays qui propose des prestations hyper contrôlé (l’animal n’est pas nourri pour l’attirer, nombre limité de personne dans l’eau à côté de lui, temps limité dans l’eau…). On s’est donc offert ce cadeau d’aller nager avec eux. Difficile de décrire la sensation quand on se retrouve dans l’immensité de l’océan, avec cet énorme poisson qui passe tranquillement en dessous de nous… Aucune peur à ce moment là, on ne pense à rien, on est juste fasciné et on veut recommencer ! Mais les baleines à bosse arrivent bientôt et on les attends avec impatience !

Cependant chaque rencontre marine reste impressionnante, on a eu la chance depuis notre arrivée de nager avec des dauphins, lamentins, tortues, requins, raies … chacun de ses moments a été particulier et d’autant plus qu’ils étaient imprévus.

Quels ont été vos expériences au niveau des jobs ? C’est facile de trouver du boulot ?

On a travaillé 6 jours dans une ferme, 1 mois et demi dans un bar / brasserie (pour Axelle). Thomas a fait du déchargement de bateau de crevettes. Et on commence tous les deux un nouveau job la semaine prochaine dans une lodge de luxe dans le parc National Cap Range (à l’extrême nord ouestàz proximité du Ningaloo Reef).

Trouvé du travail ici n’a pas été facile pour nous, principalement parce qu’on a évité les grandes villes. Mais on finit toujours par s’en sortir !

Des conseils pour des futurs roadtrippers en Australie ?

Comme on le disait plus haut, préparer un minimum pour ne pas se retrouver parfois dépourvu sur place (même si les plans sont fait pour être défaits). On conseille aussi fortement le helpx ou woofing qui permet d’être logé et nourri chez l’habitant en échange de travail quotidien (En général entre 2 et 5h par jour). Ça permet de temporiser et surtout de rencontrer du monde ! Autre petit conseil bête mais utile, voyagez léger, difficile de faire sa valise avant de partir, de savoir de quoi on aura besoin avant de partir, mais avec le recul, vous aurez presque besoin de rien (Et on s’apprête à renvoyer une bonne partie de nos affaires en France).

Qu’est ce qui vous manque le plus de la France ?

Nos familles et amis évidement … et la nourriture ! Hors des grandes villes les supermarchés peuvent être vraiment très chers et limités en choix… Notre rêve même sous 30 degrés : une raclette ! (Et une bonne baguette).

Le petit mot de la fin ?

Ça va sembler hyper bateau, mais si vous avez envie de vivre se genre d’expérience, faites le ! Aucun boulot ni aucune situation ne vous empêche de le faire. Il faut arrêter de se donner des excuses (comme on a nous même pu le faire). C’est maintenant !

Allez suivre leurs aventures : @swellnsun@thomascaremoli

0 Partages

Laisser un commentaire