Emily at sea

Vous êtes vous déjà demandés ce que donnerait le mélange de la broderie et de l’océan ? Vitamin Sea a trouvé la réponse et elle s’appelle Emily at Sea. Elle allie si bien ces deux éléments qu’on en entendrait presque le bruit des vagues en regardant ses créations.

Salut Emily, peux-tu te présenter à la communauté Vitamin Sea ?

Salut ! Je suis Emily, 27 ans, actuellement basée à Londres, consultante en environnement de 9h jusqu’à 17h et fabricante textile à mes heures perdues. J’ai toujours aimé le bord de mer et jusqu’à présent, j’ai montré cet amour dans la broderie. Mais j’aime le plein air en général et surtout si le soleil brille, vous pouvez être sûrs que je serai dehors plutôt qu’enfermée à l’intérieur !

D’où vient ta passion pour la broderie ?

J’ai toujours aimé l’artisanat. En grandissant, j’aimais le dessin, les aquarelles, le scrap booking, puis au lycée, je me suis mise à coudre en utilisant la vieille machine à coudre de Maman. J’ai eu ma propre première machine à coudre pour mon 21ème anniversaire. Mais quand j’ai quitté la maison pour la première fois, je n’avais pas d’espace et j’ai commencé à faire de la broderie. La broderie est petite, vous n’avez pas besoin de beaucoup pour commencer, c’est très transportable, et plus que cela, j’ai vraiment adoré ça pour exprimer mon art. C’est un processus très attentif, car il est très lent et chaque point est placé avec un but précis.

Parles-nous un peu de la manière et de l’environnement dans lesquels tu aimes travailler !

Mon processus est vraiment simple. Je commence mon dessin – paysages ou dessins, ça varie vraiment ! Parfois, je dessine des choses dans un carnet de croquis, puis je sélectionne ou peaufine des dessins. D’autres fois, je dessine directement sur le tissu et commence à coudre tout de suite. Je n’ai pas de studio ou quoi que ce soit et je peux faire ma broderie n’importe où ! Ce sera généralement sur le canapé le soir mais j’aime aussi broder dans le parc, dans un train ou même à l’aéroport !

L’océan occupe-t-il une place importante dans ta vie ?

J’ai toujours aimé le bord de mer. Je n’ai pas grandi juste à côté de la plage, mais au Royaume-Uni, vous en n’êtes jamais loin et la plupart de nos vacances ont été consacrées à la mer. J’ai aussi vécu dans une ville balnéaire écossaise quand j’étais à l’université, ce que j’ai absolument adoré. Alors oui, je dirais que l’océan occupe une place importante dans ma vie.

Qu’est-ce qui t’inspire actuellement et quels autres artistes admires-tu ?

Je suis avant tout inspiré par mon amour du plein air. Etre à l’extérieur est une telle évasion du travail quotidien et de l’agitation. Les choses ralentissent un peu et mes sens en absorbent plus. La broderie a un effet similaire, mon esprit se concentre sur chaque point et vous devenez moins conscient de tout le bruit dans votre esprit. Quand les gens regardent mon art, je veux qu’ils se ressentent ce genre de sentiments.

Les autres artistes qui m’inspirent sont:

Emillie Ferris (@emillieferris sur instagram) – elle brode des animaux et la façon dont elle mélange les fils est tout simplement magnifique.

Emily of Salt Stitches (@salt_stitches sur instagram) – elle crée un bel art abstrait basé sur des textures étonnantes qu’elle trouve dans la nature. Je promets que je ne suis pan fan de ces filles parce qu’elle s’appellent aussi Emily ahah !!

J’aime aussi le travail de Michelle Fleur (@michellefleurphoto sur instagram) – ses peintures de baleines me remplissent de joie et me font toujours sourire, des simples dessins à l’encre noire aux aquarelles psychédéliques.

Definis ton travail en 3 mots?

Lent, tactile, coloré

Quel message cherches-tu à transmettre à travers ton art ?

Je veux que les gens se souviennent de leur lieu de prédilection, ou d’une activité qu’ils aiment, d’un souffle d’air salé ou de la sensation du vent et des embruns sur leur visage. J’aimerais que mon art apporte un peu de ce bonheur, de ce calme ou de tout autre sentiment que vous ressentez lorsque vous vous aventurez à l’extérieur de votre quotidien. Alors, en un coup d’œil sur votre canapé ou à votre bureau ça – vous apporte un joli souvenir ça vous fait sourire.

Comment vit-on à Londres ? Est-ce inspirant pour toi en tant qu’artiste ?

Ça c’est une question difficile. Je n’avais jamais espéré vivre à Londres. J’ai grandi dans des milieux très ruraux et je n’avais jamais vraiment vécu dans une ville avant de déménager à Londres ! La plupart de mon inspiration vient de mes voyages en dehors de Londres, du temps que j’ai passé en Écosse principalement. Mais Londres est inspirante dans le nombre de galeries à visiter, les événements qui s’y déroulent et constitue également une immense carrefour de voyage. Je suis vraiment allée dans plus d’endroits au Royaume-Uni et hors du Royaume-Uni depuis que j’ai déménagé ici.

Des conseils pour ceux qui veulent commencer à broder ?

Oui définitivement ! Si vous voulez essayer la broderie, la bonne nouvelle est que ça ne coûte pas cher de commencer. Vous n’avez besoin que d’une aiguille, de fil à broder, de tissu (ou même d’un vêtement) et d’un cerceau à broder. C’est tout ! Je partage des astuces dans mes story Instagram (vous pouvez les trouver regroupées dans mes story à la une) pour les débutants et je suis toujours heureuse de répondre à vos questions 🙂

Quels sont tes prochains projets ?

Je travaille sur plus de broderies en ce moment – un paysage de ma ville universitaire que j’ai commencé l’été dernier (cela peut prendre un peu de temps !), Mais aussi quelques petites pièces. Je reviens également à mes racines de couture et j’ai eu d’autres projets en cours. Certaines personnes ont peut-être vu la couverture que j’ai confectionnée à partir de tissus peints à la main inspirés de la côte ouest de l’Écosse. Et j’ai également travaillé sur des projets personnels utilisant plus de techniques d’impression et de couture des tissus et de perforation que je vais partager prochainement!

Un petit mot pour la fin ?

Merci beaucoup pour cette interview ! C’est tellement merveilleux de faire partie d’une communauté de gens qui aiment l’océan et qui l’expriment de différentes manières.

 

Go follow Emily sur les réseaux : @emilyatsea

0 Partages

Laisser un commentaire